REPEAT

Une boucle REPEAT itère jusqu’à ce qu’une condition spécifiée soit vraie. Une boucle REPEAT teste la condition à la fin de la boucle. Cela signifie que le corps d’une boucle REPEAT s’exécute toujours au moins une fois.

Pour plus d’informations sur les boucles, voir Travailler avec des boucles.

Voir aussi

BREAK, CONTINUE

Syntaxe

REPEAT
    <statement>;
    [ <statement>; ... ]
UNTIL ( <condition> )
END REPEAT [ <label> ] ;

Où :

statement

Une instruction peut être l’un des éléments suivants :

  • Une seule instruction SQL (y compris CALL).

  • Une instruction de flux de contrôle (par exemple, instruction looping ou branching).

  • Un bloc imbriqué.

condition

Une expression qui est évaluée à un BOOLEAN.

label

Une étiquette facultative. Une telle étiquette peut être une cible de saut pour une instruction BREAK ou CONTINUE. Une étiquette doit respecter les règles de dénomination de Identificateurs d’objet.

Notes sur l’utilisation

  • Mettez des parenthèses autour de la condition dans le REPEAT. Par exemple : REPEAT ( <condition> ).

  • Si la condition ne correspond jamais à TRUE, et que la boucle ne contient pas de commande BREAK (ou équivalente), alors la boucle s’exécutera et consommera des crédits indéfiniment.

  • Si la condition est NULL, alors elle est traitée comme FALSE.

  • Une boucle peut contenir plusieurs instructions. Vous pouvez utiliser, sans y être obligé, un BEGIN … END bloc pour contenir ces instructions.

Exemples

Cet exemple utilise une boucle pour calculer une puissance de 2. (Cette solution est inefficace, mais elle permet de démontrer le bouclage).

CREATE PROCEDURE power_of_2()
RETURNS NUMBER(8, 0)
LANGUAGE SQL
AS
$$
DECLARE
    counter NUMBER(8, 0);      -- Loop counter.
    power_of_2 NUMBER(8, 0);   -- Stores the most recent power of 2 that we calculated.
BEGIN
    counter := 1;
    power_of_2 := 1;
    REPEAT
        power_of_2 := power_of_2 * 2;
        counter := counter + 1;
    UNTIL (counter > 8)
    END REPEAT;
    RETURN power_of_2;
END;
$$;

Voici le résultat de l’exécution de la procédure stockée :

CALL power_of_2();
+------------+
| POWER_OF_2 |
|------------|
|        256 |
+------------+
Revenir au début