Catégories :

Utilisateur et sécurité DDL

CREATE TAG

Crée une nouvelle balise ou remplace une balise existante dans le système.

Voir aussi :

Spécification de valeurs de balises , Vue TAGS , Référence de balise DDL

Syntaxe

CREATE [ OR REPLACE ] TAG [ IF NOT EXISTS ] <name> [ COMMENT = '<string_literal>' ]

CREATE [ OR REPLACE ] TAG [ IF NOT EXISTS ] <name>
    [ ALLOWED_VALUES '<val_1>' [ , '<val_2>' , [ ... ] ] ]

Paramètres requis

name

Identificateur pour la balise. Affectez la valeur de la chaîne de balises à un objet en utilisant une instruction CREATE <objet> ou une instruction ALTER <objet>.

La valeur de l’identificateur doit commencer par un caractère alphabétique et ne peut pas contenir d’espaces ou de caractères spéciaux à moins que toute la chaîne d’identificateur soit délimitée par des guillemets doubles (p. ex. « Mon objet »). Les identificateurs entre guillemets doubles sont également sensibles à la casse.

Pour plus de détails, voir Exigences relatives à l’identificateur.

Paramètres facultatifs

ALLOWED_VALUES 'val_1' [ , 'val_2' , [ ... ] ]

Spécifie une liste, séparée par des virgules, des valeurs de chaîne possibles qui peuvent être affectées à la balise lorsque celle-ci est définie sur un objet à l’aide de la commande CREATE <objet> ou ALTER <objet> correspondante.

Le nombre maximum de valeurs de balises dans cette liste est 50.

Valeur par défaut : NULL (toutes les valeurs de chaîne sont autorisées, y compris une valeur de chaîne vide [c’est-à-dire ' ']).

COMMENT = 'string_literal'

Spécifie un commentaire pour la balise.

Par défaut : aucune valeur

Exigences en matière de contrôle d’accès

Un rôle utilisé pour exécuter cette commande SQL doit avoir les privilèges suivants définis au minimum ainsi :

Privilège

Objet

Remarques

CREATE TAG

Schéma

Notez que l’exploitation d’un objet dans un schéma requiert également le privilège USAGE sur la base de données et le schéma parents.

Pour obtenir des instructions sur la création d’un rôle personnalisé avec un ensemble spécifique de privilèges, voir Création de rôles personnalisés.

Pour des informations générales sur les rôles et les privilèges accordés pour effectuer des actions SQL sur des objets sécurisables, voir Contrôle d’accès dans Snowflake.

Pour plus de détails sur la DDL de balise et les privilèges, voir Gestion des balises.

Notes sur l’utilisation

  • Snowflake limite le nombre de balises dans un compte à 10 000.

  • Pour plus d’informations sur la manière dont les balises peuvent être associées aux objets Snowflake, voir Balisage d’objets.

  • Pour plus d’informations sur l’autorisation de la balise DDL, voir les privilèges requis.

  • Concernant les métadonnées :

    Attention

    Les clients doivent s’assurer qu’aucune donnée personnelle (autre que pour un objet utilisateur), donnée sensible, donnée à exportation contrôlée ou autre donnée réglementée n’est saisie comme métadonnée lors de l’utilisation du service Snowflake. Pour plus d’informations, voir Champs de métadonnées dans Snowflake.

  • Les instructions CREATE OR REPLACE <objet> sont atomiques. Autrement dit, lorsque l’objet est remplacé, la suppression de l’ancien objet et la création du nouvel objet sont traitées en une seule transaction.

Exemples

Créer une balise avec la clé cost_center.

create tag cost_center comment = 'cost_center tag';
Revenir au début