DROP ALERT

Détruit une alerte existante.

Voir aussi :

CREATE ALERT , ALTER ALERT, DESCRIBE ALERT , SHOW ALERTS , EXECUTE ALERT

Syntaxe

DROP ALERT <name>
Copy

Paramètres requis

name

Identificateur de l’alerte à détruire. Si l’identificateur contient des espaces ou des caractères spéciaux, toute la chaîne doit être délimitée par des guillemets doubles. Les identificateurs entre guillemets doubles sont également sensibles à la casse.

Exigences en matière de contrôle d’accès

Un rôle utilisé pour exécuter cette commande SQL doit avoir les privilèges suivants définis au minimum ainsi :

Privilège

Objet

Remarques

OWNERSHIP

Alerte

OWNERSHIP is a special privilege on an object that is automatically granted to the role that created the object, but can also be transferred using the GRANT OWNERSHIP command to a different role by the owning role (or any role with the MANAGE GRANTS privilege).

Notez que l’exploitation d’un objet dans un schéma requiert également le privilège USAGE sur la base de données et le schéma parents.

Pour obtenir des instructions sur la création d’un rôle personnalisé avec un ensemble spécifique de privilèges, voir Création de rôles personnalisés.

Pour des informations générales sur les rôles et les privilèges accordés pour effectuer des actions SQL sur des objets sécurisables, voir Aperçu du contrôle d’accès.

Notes sur l’utilisation

  • Lorsqu’une alerte est détruite, toutes les évaluations en cours de la condition de l’alerte (c’est-à-dire une exécution avec un statut EXECUTING dans la sortie ALERT_HISTORY) sont terminées.

  • Une alerte peut être détruite par le propriétaire de l’alerte (c’est-à-dire le rôle qui a le privilège OWNERSHIP sur l’alerte) ou un rôle supérieur, sans devoir suspendre l’alerte au préalable.