Catégories :

Commandes DDL

SHOW <objets>

Répertorie les objets existants pour le type d’objet spécifié. La sortie inclut des métadonnées pour les objets, y compris :

  • Des propriétés communes (nom, horodatage de création, rôle propriétaire, commentaire, etc.)

  • Des propriétés spécifiques à l’objet

Voir aussi :

CREATE <objet> , DESCRIBE <objet>

Syntaxe

SHOW <object_type_plural> [ LIKE '<pattern>' ] [ IN <scope_object_type> [ <scope_object_name> ] ]

Pour des informations spécifiques sur la syntaxe, les notes sur l’utilisation et des exemples, voir :

Opérations du compte

Opérations de session/utilisateur :

Types d’objets de compte :

Types d’objets de base de données :

Notes générales sur l’utilisation

  • Les commandes SHOW n’ont pas besoin d’un entrepôt en cours d’exécution pour être exécutées.

  • Les commandes SHOW retournent uniquement les objets pour lesquels le rôle courant de l’utilisateur a obtenu des privilèges d’accès. Par exemple :

    • La sortie SHOW DATABASES inclut les bases de données pour lesquelles le rôle de l’utilisateur a le privilège OWNERSHIP ou USAGE.

    • La sortie SHOW SCHEMAS inclut les schémas pour lesquels le rôle de l’utilisateur a le privilège OWNERSHIP ou USAGE.

    • La sortie SHOW TABLES inclut les tables pour lesquelles le rôle de l’utilisateur a des privilèges. Le rôle doit également avoir le privilège USAGE sur la base de données et le schéma parents.

    • Le privilège d’accès MANAGE GRANTS permet implicitement à son titulaire de voir tous les objets du compte. Par défaut, seuls l’administrateur du compte (utilisateurs avec le rôle ACCOUNTADMIN) et l’administrateur de sécurité (utilisateurs avec le rôle SECURITYADMIN) ont le privilège MANAGE GRANTS.

  • La sortie de la plupart des commandes SHOW peut être contrôlée à l’aide des clauses suivantes :

    • La clause LIKE facultative peut être utilisée pour filtrer la liste des objets retournés par leur nom.

    • Les types d’objets de base de données fournissent une clause supplémentaire facultative IN, qui peut être utilisée pour définir la portée de la commande sur un schéma ou une base de données spécifique, ou sur l’ensemble du compte.

  • L’exécution de la commande ne nécessite pas l’exécution d’un entrepôt en cours d’exécution.

  • La commande retourne un maximum de 10 000 enregistrements pour le type d’objet spécifié, comme dicté par les privilèges d’accès pour le rôle utilisé pour exécuter la commande ; tous les enregistrements au-dessus de la limite de 10 000 enregistrements ne sont pas retournés, même avec un filtre appliqué.

    Pour afficher les résultats pour lesquels il existe plus de 10 000 enregistrements, interrogez la vue correspondante (s’il en existe une) dans Schéma d’information.

  • Pour post-traiter la sortie de cette commande, vous pouvez utiliser la fonction RESULT_SCAN, qui traite la sortie comme une table qui peut être interrogée.