Démarrage et arrêt de sfsql

Ce chapitre décrit comment utiliser sfsql pour se connecter à Snowflake, lancer une session pour exécuter des requêtes et des instructions DDL/DML , et fermer la session lorsque vous avez terminé.

Dans ce chapitre :

Connexion à Snowflake et lancement d’une session

Pour vous connecter à Snowflake et lancer une session, naviguez jusqu’au répertoire où se trouve le script sfsql et exécutez le script en utilisant la syntaxe suivante.

sfsql [ -u <user> ] [ -c <password> ] [ -d <database> ] [ -s <schema> ] ... [ -h ]

Note

Dans un environnement Linux, vous devez précéder le nom du script d’un point-barre oblique, par ex. ./sfsql. Si vous démarrez le client à partir d’un répertoire autre que le répertoire d’installation client, vous devez également inclure le chemin après la barre oblique de transfert.

Paramètres

Paramètre de connexion

Équivalent dans login.defaults

Description

-g <hôte>

GSIP=<hôte>

Hôte/IP auquel se connecter. Défini par défaut dans login.defaults lorsque le client a été téléchargé depuis Snowflake.

Format de l”<hôte> pour les comptes dans la région US Ouest : <nom_compte>.snowflakecomputing.com

Format de <hôte> pour les comptes dans toutes les autres régions : <nom_compte>.<id_région>.snowflakecomputing.com

-a <nom_compte>

ACCOUNT=<nom>

Compte Snowflake auquel se connecter. Défini par défaut dans login.defaults lorsque le client a été téléchargé depuis Snowflake.

-u <utilisateur>

USER=<nom_connexion>

Nom de connexion de l’utilisateur avec lequel se connecter. Si ce paramètre est spécifié, le paramètre -c doit également être spécifié.

-c <mot_de_passe>

PASSWORD=<mot_de_passe>

Mot de passe de l’utilisateur.

-b <authentificateur>

AUTHENTICATOR=<authentificateur>

Utilisez un IdP conforme à SAML 2.0, au lieu de Snowflake, pour vous authentifier.

-r <rôle>

ROLE=<nom>

Rôle à utiliser par défaut pour accéder aux objets dans Snowflake (peut être modifié après connexion).

-d <base_de_données>

DATABASE=<nom>

Base de données à utiliser par défaut (modifiable après connexion).

-s <schéma>

SCHEMA=<nom>

Schéma de base de données à utiliser par défaut (peut être modifié après connexion).

-w <entrepôt>

WAREHOUSE=<nom>

Entrepôt virtuel à utiliser par défaut pour les requêtes, le chargement, etc. (peut être modifié après connexion).

-f <fichiersql>

N/A

Exécutez le fichier SQL spécifié. Si ce paramètre n’est pas spécifié, le client se connecte en mode interactif.

-t

TRACING=<niveau>

Niveau de connexion.

-y <hôte_proxy>

PROXY_HOST=<hôte>

Hôte de proxy HTTP.

-z <port_proxy>

PROXY_PORT=<port>

Port pour hôte de proxy HTTP.

-m <code_accès_mfa>

PASSCODE=<code_accès_mfa>

Mot de passe MFA.

-n

PASSCODEINPASSWORD=true

Code d’accès MFA intégré dans le mot de passe.

-k

EXITONERROR=true

Quittez le client lorsqu’une erreur se produit.

-h

N/A

Aide pour les paramètres de connexion (c’est-à-dire cette liste).

Note

Si vous ne spécifiez pas de nom d’utilisateur ou de mot de passe dans login.defaults ou dans la ligne de commande, le client vous invite à les saisir lors de la connexion.

Si vous fournissez un nom d’utilisateur ou un mot de passe incorrect, le client ne se connecte pas à Snowflake et sort vers la ligne de commande shell HenPlus. Vous devez ensuite quitter le shell (en tapant exit, quit, ou en utilisant la combinaison clavier [CTRL]-d) avant d’essayer de vous reconnecter. Ou, dans le shell HenPlus, vous pouvez taper connect suivi par une chaîne de connexion JDBC valide pour vous connecter.

Lors de la connexion, le client affiche la version du pilote JDBC utilisée par le client, ainsi que la dernière version disponible du pilote (si elle est différente de la version utilisée). Ces informations peuvent être utiles lors de la résolution de problèmes client.

Après une connexion réussie, la ligne de commande affiche le nom de connexion de l’utilisateur et les hôtes auxquels la session est connectée sous la forme suivante <nom_connexion>@snowflake:<nom_compte>.snowflakecomputing.com.

Exemple

L’exemple suivant démarre le client installé dans un environnement Linux ou macOS dans un répertoire nommé /Users/user1 avec un utilisateur Snowflake nommé user1 et le mot de passe 1234567a pour le compte xy12345 :

$ cd /Users/user1/client
$ ./sfsql -u user1 -c 1234567a

using GNU readline (Brian Fox, Chet Ramey), Java wrapper by Bernhard Bablok
henplus config at /Users/ybrenman/.henplus
----------------------------------------------------------------------------
 HenPlus II 0.9.8 "Yay Labor Day"
 Copyright(C) 1997..2009 Henner Zeller <H.Zeller@acm.org>
 HenPlus is provided AS IS and comes with ABSOLUTELY NO WARRANTY
 This is free software, and you are welcome to redistribute it under the
 conditions of the GNU Public License <http://www.gnu.org/licenses/gpl2.txt>
----------------------------------------------------------------------------
HenPlus II connecting
 url 'jdbc:snowflake://xy12345.snowflakecomputing.com:443/?account=xy12345&user=user1&ssl=on'
 driver version 2.3
 Snowflake - 1.0 (driver change version: 2.3.1, latest change version: 2.4.38)
no transactions.
 No Transaction *

user1@snowflake:xy12345.snowflakecomputing.com>

Fermeture d’une session et du client

Pour fermer la session Snowflake en cours et quitter sfsql, saisissez exit ou quit sur la ligne de commande.

Lorsque vous fermez une session Snowflake :

  • Toutes les requêtes en cours de traitement et les instructions DDL/DML sont annulées.

  • Toutes les tables temporaires créées pendant la session sont détruites.

Note

Saisir [CTRL]-d quitte sfsql, mais ne ferme pas le shell HenPlus. Vous devez ensuite saisir exit ou quit (ou saisir [CTRL]-d à nouveau) pour fermer le shell HenPlus.