Suivi des modifications à l’aide de flux de table

Un objet de flux enregistre les modifications de langage de manipulation des données (DML) apportées aux tables, notamment les insertions, les mises à jour et les suppressions, ainsi que les métadonnées relatives à chaque modification, de sorte que des actions puissent être entreprises à l’aide des données modifiées. Ce processus est appelé « capture de données modifiées » (CDC). Un flux de table individuel suit les modifications apportées aux lignes d’une table source. Un flux de table (également appelé simplement « flux ») rend disponible une « table de modifications » de ce qui a changé, au niveau de la ligne, entre deux instants transactionnels d’une table. Cela permet d’interroger et de consommer une séquence d’enregistrements de modification de manière transactionnelle.

Des flux peuvent être créés pour interroger les données de changement sur les objets suivants :

Chapitres suivants :

Revenir au début